Savoir dire non

Pourquoi est-ce si difficile de dire non ?

Peur de décevoir, peur de la sanction, d'être exclu, du conflit, peur de paraître « négatif »...de ne pas être aimé ?
Pour autant, dire « oui » alors que l'on pense "non" peut avoir de lourdes conséquences tant dans nos relations avec les autres que vis à vis de notre propre estime de soi

Certains ont un caractère réservé et ont peur de déplaire, de ne pas être accepté, aimé. D'autres sont impressionnés par des personnes ( parents, responsables, personnalités charismatiques...) qui leur imposent des choix. D'autres encore se laissent entraîner dans des situations qui les enferment.

A chaque fois, vous n'osez pas ou ne pouvez dire non... Les conséquences peuvent être plus ou moins graves (harcèlement moral, perte de confiance en soi, violences sexuelles), mais une chose est sûre : vous n'exercez pas votre liberté et ne pouvez être vous-même tant que vous n'osez pas dire non lorsque vous pensez non.

Cette impuissance n'est pourtant pas inéluctable : on peut apprendre à s'affirmer voire à s'opposer à quelqu'un, en comprenant d'où viennent nos peurs et nos freins.
 

La première raison qui nous empêche souvent de dire "non" à quelqu'un, c'est la peur de lui aire de peine : la peur de blesser, de décevoir, de déclencher une crise ou une explication, alors on préfère se taire.
On associe tellement le oui à faire plaisir depuis que l'on nous invitait à finir notre assiette pour " faire plaisir à maman,à papa, à..." alors que nous n'avions simplement plus faim; que petit à petit nous avons fini par passer le message que lorsque notre corps dit on ne devait pas s'écouter, on devait continuer à faire ce que les autres attendaient que nous fassions et petit à petit, on s'est habitué à dire oui à la place de non, à la place de notre véritable ressenti.

D'autant plus que nous sommes parfois très fort pour mettre en place une forme de chantage affectif afin d'obtenir un oui de notre interlocuteur, à coup de "s'il te plaît", "je t'en supplie", "avec tout ce que j'ai fait pour toi", " tu ne peux pas me laisser tomber"...

A force on ne s'écoute plus, on ne se respecte plus et très souvent les personnes qui me consultent en formation ou lors d'une séance d'hypnose, me rappellent quelques jours plus tard pour me confier leur difficulté à prendre la plus simple décision du quotidien. En effet, lorsqu'on réapprend à s'affirmer, à dire de vrais oui, ressenti au fond de soi et de vrais non, on se sent un peu perdu, on a perdu l'habitude.

Et pourtant, dire non est indispensable pour pouvoir s'affirmer

Pour ne pas se retrouver là où on ne veut pas, affirmer et assumer ses choix, se faire respecter, ne pas céder aux pressions... Pour tout cela, il faut oser "dire non", que ce soit à des amis, des parents, des collègues, des profs, des responsables hiérarchiques ou d'autres encore...

Savoir dire non ce n'est pas se fâcher avec les autres, c'est simplement prendre sa place, se respecter, devenir plus authentique.

Lorsqu'on n'ose pas dire non alors qu'on pense non, on dit oui à quelque chose qui est en désacoord avec nous-même, avec nos valeurs, avec ce qui est important pour nous. Or en faisant cela on ment, on est tout sauf vrai: on se ment à soi-même, on ment aux autres.

Par exemple, vous n'osez pas dire non à votre conjoit, mari, femme, petite amie de peur de déclencher un conflit et qu'il ou elle vous abandonne. Mais en niant ce que vous pensez vraiment vous êtes simplement en train de construire une relation sur des bases mouvantes qui ne tiendront pas dans la durée. A terme, soit votre relation s'arrêtera soit vous vous en rendrez malade, vous finirez par vous éteindre et on vous quittera car vous aurez perdu votre flamme intérieure. Est-ce vraiment ce que vous souhaitez ?

Comment s'y prendre pour dire non ?

Comment s'y prendre ? Pas à pas car le mieux est comme toujours d'apprendre à faire face à la situation au lieu de la fuire et de se sentir mal avec cela :

1 – Je prends le temps d’examiner au fond de moi si je veux dire « OUI » ou « NON » : qu'est ce que je veux vraiment ? qu'est ce qui me ferait le plus plaisir ?

2 – Je tiens compte du rapport de force : je ne peux pas dire non en toutes circonstances, par exemple la vie en groupe demande à chacun de faire des concessions

3 – Je dis « OUI » à la personne et « NON » à la demande: ce que je vais te dire ne remet pas en cause notre relation, l'estime que je te porte

4 – En disant « NON », je ne me sens pas menacé dans ma fonction ou comme personne digne d’être aimée.

5 – Je trouve la forme pour dire « NON » : je décide de ne pas t'accorder ce jour de congé

6 – Je trouve les besoins de la personne avant de répondre, et l’aide à construire une solution : je comprends que tu as besoin de repos, que proposes tu ? ou ce que je peux te proposer c'est de te donner un délai supplémentaire pour rendre ce dossier

7 – Plus je dis « NON », plus mes « OUI » sont crédibles et puissants.

8 – Et plutôt que de dire « OUI » ou « NON », pourquoi ne pas négocier ? tu me dis avoir besoin de repos, que proposes tu sachant que les jours de congés ne sont pas disponibles ?

9 – J’ai le droit de ne pas me justifier : je comprends ta demande et je ne peux pas y répondre favorablement

10 – Je me rappelle les avantages à dire « NON » :

Je me respecte,
Je suis réaliste,
Je clarifie la situation,
J’évite un « OUI-NON » sabotage.

Alors à vous et venez poster vos commentaires !

Toutes les formations d'Eff & Sens à Rennes sont construites pour vous sur mesure, retrouvez chaque mois des ateliers inter entreprises sur l'affirmation de soi, le management, la cohésion d'équipe

Cela vous intéressera peut-être également ?
Savoir pardonner
Savoir pardonner
25.03.2020
A quoi ça sert de pardonner ? C'est l'autre qui est fautif !
Effacer les traumatismes par l'hypnose
Effacer les traumatismes par l'hypnose
20.03.2020
L'hypnose peut vous aider à effacer vos traumatismes en profondeur et vous en libérer définitivement
En quoi l'hypnose peut elle m'aider à aller mieux ?
En quoi l'hypnose peut elle m'aider à aller mieux ?
17.03.2020
Parce que nous ne sommes pas tous égaux face à la propagation du virus et à tout ce que cela peut provoquer émotionnellement.