Mars, le désir en action

Il est temps de se réveiller

Le troisième mois de l’année est là pour nous rappeler de ne pas nous endormir sur nos lauriers, d'ailleurs, je ne sais pas si vous savez qu'à l’origine du calendrier romain, le mois de mars était le premier car le retour des beaux jours marque le début de la période de la guerre, de la conquête !

Il y a en effet, dans ce mois de mars une connotation de force, de violence et si je me sentais un peu endormie, comme dissociée en février, Mars a entreprit de venir me réveiller avec un petit coup de pied aux fesses. D'ailleurs la vibration numérologique de ce mois de mars est le 1 ( semer, action) pour moi cette année, le mois où l'on sème à moins que ce soit le moi où l'on s'aime ?

Dimanche dernier en rentrant d'une merveilleuse journée placée sous le signe de la créativité, une automobiliste a voulu voir mon pare choc arrière d'un peu trop près...Elle avait pris le compas dans l'oeil et son bolide, juste avant le pont de Cheviré, dans ma cariole s'est encastré...
Bon, plus de peur que de mal, un peu de tôle froissée, des cervicales et des lombaires dévertebrées...Des p'tites égratignures sur la voilure qui finiront par disparaître parce qu'avec le temps, va, tout s'en va, n'est-ce pas ?

Et justement, si mon extérieur est le reflet de mon intérieur, ma voiture comme ma maison sont ma 3ème peau; la 2ème étant celle qui habille ma 1ère.
Donc quel sens peut bien avoir cet accident ?
Oui, je cherche et...je trouve des signes dans tout ce qui m'arrive.
Des signes de quoi? Des signes de subtilité me montrant qu'à l'univers je suis reliée.

L'arrière de ma voiture, c'est mon passé et l'univers m'a gentiment mais...fermement mis un coup de pieds pour que je me déleste des dernières traces de mon passé auquel j'étais justement en train de penser au moment du choc...

Intéressant, passionnant même...un petit problème de phare avant ? Quelque chose que vous ne voulez pas voir ? La direction vous lâche ? Êtes-vous vous sûr de vivre la vie qui vous convient ? Un pneu crevé...c'est peut-être le bon moment de vous reposer...

Je n'aurais peut-être pas dû plaisanter il y a quelques jours en disant que l'hypnotherapeute est le mécano de l'inconscient 

Le moi qui s'aime

Les accidents sont l’indicateur que dans notre merveilleuse alchimie âme, corps et esprit, il y a une tension, un conflit, une disharmonie entre deux parties de nous-même : un deuil pas tout à fait réalisé, une situation inachevée, une accumulation de violences, de non-respect de soi, un oubli de nos besoins essentiels,...la liste est longue tant la dimension symbolique de ce que l’on vit comme une tuile est simplement une autre forme de langage à entendre pour grandir, évoluer et devenir plus conscient, plus éveillé.

Au moment de cet accident, je me trouvais sur une route, un peu perdue dans mes pensées, juste avant de franchir un pont, le pont de Cheviré et quel pont n'est-ce pas ?

Alors j'ai cherché ce que tout cela signifiait et j'ai fini par trouver une explication qui donne du sens à ce qui m'est arrivé...Car entre semer et s'aimer, il n'y a que quelques lettres qui peuvent tout changer, tout faire basculer en évitant de chavirer (Cheviré).

Et justement, en parlant de chavirer, une personne m'a dit il ya quelques mois déjà qu'elle ne me sentait pas alignée. Cette remarque m'a vexée mais à la lumière de ce qui vient de se passer, je comprends qu'il est illusoire de croire que l'on est aligné une bonne fois pour toutes puisque nous sommes en constante évolution. C’est pourquoi il est nécessaire de prendre du temps pour l’introspection afin de vérifier que notre quotidien est toujours en alignement avec notre essence-ciel. Et comme cet accident m'oblige à m'arrêter, j'en profite pour examiner le fond de mes pensées...

Voici l'exercice auquel je me suis prêtée

J'ai regardé tout ce qui était autour de moi en ce moment et comme je me suis sentie dissociée plusiseurs jours d'affilée, j'étais invitée à revenir en moi et réfléchir par association d'idées; j'ai commencé à relever tout ce que je lisais, voyais, entendais, sentais et qui entrait en résonnance avec mon ressenti du moment...

  • Au moment de l'accident, à quoi étais-je en train de penser ? Cela m'a d'ailleurs rappelé, qu'il y a quelques années j'ai vécu exactement le même accident, j'étais en train de penser à mon pére décédé, je pleurais parce qu'il me manquait et paf, le choc à l'arrière, sur le passé. Cette fois-ci, si je suis tout à fait honnête, il y avait un fond de tristesse oui car quelque chose manque à ma vie et justement je me posais des questions sur mon évolution personnelle et professionnelle.
  • Qu’ai-je vécu juste avant ou les jours précédents ? des moments d'échange, de partage, de grande connexion...
  • Ai-je vécu quelque chose de violent, qui m’a troublé ? oui, des cassures, des ruptures, du rejet, des états émotionnels dissociants...
  • Ai-je vécu un conflit avec moi-même ou avec quelqu’un ? oui un ressenti de ne plus être en accord avec mon moi profond, un questionnement que je pensais ne plus avoir à expérimenter et en même temps une vision très claire de ce que je souhaite, une sort de déséquilibre entre deux parties de moi: celle qui sait et celle qui doute
  • Est-ce que je me sens tiraillée ? oui en effet entre toutes ces parties de moi
  • Quelle réponse puis-je apporter ? Aller pleinement vers ce qui m'appelle, ce que mon âme et mon esprit me demandent de créer, de réaliser, malgré mes peurs et mes doutes justement.
  • Comment puis-je davantage me respecter ? En posant les actions ajustées à mes désirs, à mes souhaits; et c'est assez étonnant de constater à quel point les synchonicités s'enchainent au moment même où je réalise cette introspection: des mails, des appels arrivent et me proposent des pistes, des messages pour m'orienter dans ma quête. J'adore c'est émouvant, bouleversant, impactant et je crois que c'est à toute cette subtilité que je souhaite vous former, vous accompagner: Comment aligner vos pensées, vos paroles et vos actes pour céer l'harmonie, l'équilibre dans votre vie.
  • Est-ce que l’accident touche une partie de mon corps, un des cinq sens, qu’est-ce que je ne veux pas voir, entendre, sentir ? oui mes cervicales et mes lombaires sont fortement touchées et sensibilisées et tous mes sens sont sans dessus dessous
  • Est-ce que l'impact se situe sur le côté droit de mon corps (relatif au masculin, au père, à l'action) ou sur le côté gauche de mon corps (relatif au féminin, à la mère, à l'intuition) ? J'ai été touchée à la fois au centre, au coeur de moi et aussi dans la partie droite de mes lombaires, je suis restée dans un état second quelques jours et toutes mes articulations se sont rappelées à mon bon souvenir... Qu'est ce que cela veut dire ? Le langage émotionnel du corps me rappelle que la peur de ne pas s'en sortir, de ne pas y arriver sont présentes actuellement dans ma vie et font référence à la sensation de sans issue déjà ressentie le jour de ma naissance puisque je me suis retournée, présentant un siège et obligeant ma mère à accoucehr par césarienne; le sans issue ressenti dimancher dernier, puisque l'accès au pont était bloqué par ce gigantesque ralentissement et que la voiture de derrière venait me pousser pour avancer m'amène à penser que je suis sur un pont à un passage de ma vie; Je ne peux ni avancer, ni reculer pour le moment, juste vivre le moment présent.et questionner mes choix pour être encore davantage en accord avec qui je suis et mon rôle ici
  • Quels sont les ressentis cachés, les non-dits ? Je me sens parfois coincée par certains engagements qui viennent questionner mon besoin de liberté 

Et si j'osais prendre ma place ? Si j'osais faire ce qui me tient tant à coeur ? Si j'osais rayonner pleinement qui je suis ? Que se passerait-il ?

Je cesserais de chercher à l'extérieur ce que j'ai déjà à l'intérieur pour ainsi le diffuser au plus grand nombre et impacter le monde, inspirer et vous mener vers votre chemin du bonheur

Faites ce test d'introspection vous aussi, essayez de répondre aux questions et voyez ce que vous en obtenez...

En mars, je prends ma place

Alors, qu'est ce qui change maintenant, qu'ai-je mis en place suite à cette prise de conscience ?

A quoi m'invite ce mois de mars ? Laisser de côté les blessures du passé pour oser agir avec audace à travers mon énergie créatrice

De manière assez étonnante ce mois de mars m'invite à cesser de combattre car tout peut se faire dans la douceur, ma douceur, qualité maintes et maintes fois répétée que je n'ai pas encore su accepter car douceur était pour moi signe de faiblesse et oui j'avais toujours appris que dans la vie il faut se battre.

Aujourd'hui, je cesse le combat et au-delà de l'acceptation, j'accueille ce qui vient pour laisser l'énergie créatrice du moment, de l'événement me transformer

Mars et cet accident me demandent également de guérir ma blessure de trahison, me rappelant mon impuisance face aux infidélités et aussi de me respecter, cesser de me trahir en faisant des choses qui ne me font pas ou plus plaisir

Cet accident m'invite à plonger dans les profondeurs de mon inconscient pour y trouver mes réponses, développer ma clairvoyance si longtemps refusée, refoulée par peur d'être jugée et gagner en lumière, rayonner pleinement qui je suis & ainsi avancer sans doute à réaliser mes désirs, affirmer mes choix, modeler mon existence positivement en déployant tout mon potentiel d'innovation & donner forme à la vie qui me ressemble vraiment.

Pour être encore plus alignée avec mon authenticité, mon identité, j'ai levé certains blocages et mon rôle aujourd'hui est de vous accompagner encore davantage car en libérant ce qui était à libérer en moi, je participe à le libérer chez vous.

Comment exprimer encore plus mon plein potentiel tout en contribuant à mon épanouissement personnel ? En aidant les personnes qui suivent mes ateliers formations, mes programmes et lisent mes publications et en contribuant ainsi à l'épanouissement collectif.

Tout ce qui m'est arrivé dans ma vie avait a être dépassé, transmuté pour que je puisse ouvrir la voie et vous guider à

  • Prendre la responsabilité de votre bonheur.
  • Lâcher prise sur le passé.
  • S’accepter et s'aimer tel que vous êtes
  • Se réconcilier avec soi et les autres
  • Gagner en authenticité pour se relier à votre identité
  • S'ouvrir à l'abondance et donner toute la place à vos désirs, au plaisir
  • Prendre le risque de développer vos talents car les clés de votre sécurité sont dans la fidélité à vous même

Alors, je décide quoi ? Que décidez-vous maintenant ?

J'ai déjà pris des décisions pour avancer dans ce sens, je vous en dis plus bientôt restez connecté aux publications d'Eff & Sens sur Facebook, instagram, You tube...

Heureux mois de mars à vous

Cela vous intéressera peut-être également ?
FNE Financement des formations
FNE Financement des formations
05.02.2021
En 2021, Le dispositif FNE finance toutes les formations des salariés impactés par la crise sanitaire
Derrière la peur...l'envie
Derrière la peur...l'envie
09.11.2020
Peur d'échouer ou peur de réussir ?
La clé du développement personnel
La clé du développement personnel
02.11.2020
La clé du développement personnel c'est de cesser de réagir