Vous connaissez les Quatre Accords toltèques ?

- Que votre parole soit impeccable 

Comment s’y prendre ? En cultivant la modération dans ses propos : ne pas en dire trop, ni trop vite. Cela commence par le discours que nous tient notre petite voix intérieure : Les critiques et les jugements que nous cultivons sur autrui et sur nous-même : « Je suis nul », « Je suis incapable » qui polluent notre mental. Or, ces injonctions ne sont que projections, images faussées en réponse à ce que nous croyons que l’autre ou le monde attend de nous. Conclusion : parlons peu, mais parlons vrai, en valorisant aussi nos atouts et ceux d’autrui.

- Quoi qu’il arrive n’en faites pas une affaire personnelle 

Comment s’y prendre ? Prendre du recul, éviter de prendre pour soi ce qui n’est que la projection de l’autre qui déclenche peur, colère ou tristesse, et une réaction de défense souvent agressive. L’objectif : laisser à l’autre la responsabilité de sa parole ou de ses actes, ce n’est que son point de vue, sa vérité.

- Ne faites pas de suppositions 

Comment s’y prendre ? Nos suppositions ne sont que des créations de notre pensée. Dès lors qu’une hypothèse devient une croyance (« Cet ami est fâché contre moi »), nous élaborons un comportement teinté d’angoisse et de stress.

- Faites toujours de votre mieux 

Comment s’y prendre ? fait est mieux que parfait ; remplacez les  « Je dois ... » par « Je peux ...ou je choisis ». Vous redevenez ainsi maitre de vos objectifs sans vous sentir soumis ou dépendant à autrui.

- Soyez sceptique, mais apprenez à écouter !

Comment s’y prendre ? Écoutez-vous et osez penser l’inverse… et si c’était possible… aussi ou ...et si c’était faux?
Utilisez la force du doute pour remettre en question tout ce que vous tenez pour vrai : est-ce que c’est « vraiment » la vérité ? Cela ouvre de nouvelles portes, de nouvelles opportunités et repousse toutes les limites du possible car souvenez-vous...quand j’entends impossible je comprends un possible !

 

Et si on profitait de ce déconfinement pour transposer ces accords de bienveillance envers les autres et envers soi-même dans le monde de l’entreprise ?

Les accords Toltèques pourraient devenir un nouveau code de conduite pour travailler en harmonie et s’épanouir davantage dans son activité professionnelle. Encore une occasion rêvée pour moi de faire coexister management et développement personnel car c’est en faisant évoluer votre attitude que vous devenez chaque jour davantage un leader exemplaire et inspirant

Que votre parole soit impeccable

Bye bye les bruits de couloir. Pratiquez la parole impeccable, ne colportez pas de rumeurs. Séparez les faits de votre ressenti, évitez de porter des jugements. Les accords Toltèques proposent un autre exemple de parole impeccable. Ils conseillent d’éviter autant que possible le mot “mais” qui oppose et de le remplacer par « et » qui évoque la coopération

N’en faites pas une affaire personnelle

Les paroles émises par votre interlocuteur n’est qu’une information de sa manière de pensée, de ses croyances ou de son état émotionnel. Prenez du recul, écoutez et questionner : qu’est ce qui te fait dire cela ? qu’attends-tu de moi ? que puis-je faire pour toi dans cette situation ? Et toi qu’es-tu prêt à faire pour...te sentir mieux, continuer à avancer sur ce projet...

Ne faites aucune supposition

Soyez factuel, pensez aux questions de Quintilien : Qui ? Quoi ? Quand ? où ? Comment ? Combien ? Pourquoi ? La meilleure manière de décrire une situation sans tomber dans le piège émotionnel. Posez les questions suivantes : est-ce bien clair ? Comment allez-vous vous y prendre ? Quels sont vos freins, vos objections ? De votre côté, vérifiez que vous avez bien compris leur point de vue.

Faites toujours de votre mieux

Faites simplement de votre mieux et vous éviterez de culpabiliser et d’avoir des regrets. Vérifiez vos priorités régulièrement, notre environnement évolue en permanence et ce qui était vrai hier ne l’est peut-être plus aujourd’hui. Utilisez au maximum votre potentiel en reconnaissant vos limites. Dites “je vais, plutôt que j’aurais dû” car il n’y a pas d’échec, seulement des apprentissages : qu’avez-vous appris de cette dernière situation, réussie ou non ?

Soyez sceptique mais apprenez à écouter

Pourquoi ne pas organiser avec votre équipe un brainstorming du « et si c’était faux » ? cela développe l’agilité, la capacité à se remettre en question, la souplesse au changement et permet à chacun de s’exprimer pour peut-être ouvrir de nouvelles voies.

 

Vous avez remarqué ? on dit les 4 accords toltèques et en réalité, l'auteur en a ajouté un 5ème...Signe de grande sagesse que ceux capables de remettre en cause ce qu'ils tiennent pour vrai; car finalement, tout ce que je sais, c'est que je ne sais rien ;-)

Je vous souhaite de belles aventures managériales

Cela vous intéressera peut-être également ?
Manager le déconfinement
Manager le déconfinement
07.05.2020
Comment manager son équipe lors de cette reprise post confinement du coronavirus ?
Ne dit on pas d'un modèle que c'est un patron ?
Ne dit on pas d'un modèle que c'est un patron ?
11.05.2019
L'histoire de la semaine est celle de Pierre, chef d'entreprise au bord du burn out.
J'ai testé pour vous le Parcours Manager d'Eff & Sens à Rennes
J'ai testé pour vous le Parcours Manager d'Eff & Sens à Rennes
03.07.2017
Bonjour Séverine, Voici mon retour d'expérience sur la formation Parcours Manager que j'ai suivie par ton intermédiaire :