Ecrire pour libérer ses émotions

Les émotions sont naturelles, normales...

Le confinement obligatoire et toutes ses conséquences qu'elles soient financières, relationnelles, professionnelles...peut générer des émotions et c'est normal.

L'émotion vient nous dire que quelque chose ne va pas, que quelque chose est à modifier et en cette période étrange, nouvelle, inédite, il est normal de ressentir de la peur, de la colère, de la tristesse...

Vous avez le droit d'être en colère.

Vous avez le droit d'avoir peur.

Ne reprimez pas vos émotions, vous vous sentiriez de plus en plus mal. Je vous propose d'écrire vos ressentis au fur et à mesure, sans jugement ; car " tout ce qui ne s'exprime pas, s'imprime"

En écrivant vous allez libérer les émotions.

En écrivant vous allez vous sentir mieux.

En écrivant votre relation à vous même et aux autres en sera améliorée.

Puis jetez, brûlez cette lettre pour terminer le symbolisme de libération.

Et comme l'indique le magazine Psychologies basé sur le travail d'Élisabeth Horowitz, il existe de nombreuses occasions d'écrire pour libérer ses émotions.

#emotions #developpementpersonnel #devperso #goal #objectif #leadership #estimedesoi #amourdesoi #confianceensoi #coaching #hypnose #conte #succes #transformation #reussir #effetsens #hypnosesajece #autohypnose #rennes #baindebretagne #nantes #angers #redon #angoisse #phobies #peurs #anxiete #minceur #tabac #stress

La lettre ressource

L’objectif : cette lettre est destinée à vous encourager, c'est un booster de moral et d'ondes positives.

Ecrivez vous une lettre d'amour, exactement comme vous le feriez à la personne que vous aimez le plus.

Commencez par lister toutes vos qualités, aptitudes et compétences personnelles. Puis toutes vos réussites, des plus insignifiantes aux plus importantes, des plus récentes aux plus lointaines. Évoquez ensuite vos grands moments de bonheur (seul, en couple, en famille, avec vos amis…). Enfin, les activités et les relations qui vous procurent vraiment du bien-être. Une fois votre lettre rédigée, glissez-la dans une enveloppe, collez un joli timbre et envoyez vous cette lettre par la poste.

vous pouvez même ajouter des conseils, des astuces pour retrouver la pêche !

La lettre à l'enfant intérieur

L’objectif : identifier et se libérer des ressentiments, frustrations et autres déceptions que vous éprouvez à l’égard de l’un de vos parents ou des deux afin de pardonner. . L’amour est toujours ambivalent, on peut être attaché à son père et à sa mère et, en même temps, leur en vouloir de ne pas avoir été assez présents ou soutenants. Cet exercice permet de clarifier vos sentiments, de prendre conscience de votre ambivalence et de la « traiter » en laissant votre « moi enfant » s’exprimer.

Le mode d’emploi : choisissez une photo de l’un de vos parents (ou des deux) prise durant votre enfance ou votre adolescence, puis, en la regardant, demandez-vous lesquels de vos besoins n’ont pas été satisfaits. Choisissez une feuille de papier et adressez-vous à eux (ou à votre mère ou à votre père), en leur expliquant ce qui vous a manqué, déçu ou peiné dans leur comportement. Que cela ait été ponctuel ou récurrent. Laissez l’enfant en vous parler librement, sans le censurer ni vous moquer de lui. Ce sont les besoins et les émotions qu’il n’a pas pu formuler à l’époque qu’il exprime aujourd’hui. Vous pouvez lire ensuite votre lettre à voix haute en regardant la photo de vos parents. Ou l’envoyer sur le mode symbolique.Ecrivez tout le négatif qui vous vient à l'esprit puis le positif, ce que vous aimez de chacun de vos parents et terminez par Papa / Maman, je t'aime et je te pardonne.

Le bonus : vous pouvez aussi écrire une lettre ou une carte de soutien et de réconfort à votre moi enfant, c’est-à-dire à celui que vous étiez à l’âge où vous avez souffert de tel ou tel comportement de vos parents. Par exemple : « Tu es un petit garçon formidable, tes parents ont beaucoup de chance de t’avoir… et regarde aujourd'hui tu es devenu un adulte exceptionnel et je t'aime»

Pardonner, cele ne veut pas dire "je suis d'accord"; Pardonner c'est reconnaître que ce qui s'est passé s'est passé et c'est rendre à l'autre sa part donnée par erreur.

La lettre de guérison

L’objectif : cette lettre a pour but de vous aider à vous libérer de situations difficiles, douloureuses, dans votre vie professionnelle ou privée, en vous délestant des émotions négatives (culpabilité, colère, rancoeur…), donc toxiques, qui leur sont associées.

Le mode d’emploi : il s’agira de formuler par écrit le récit de la situation pénible. Puis de rédiger le même texte une seconde fois de l’autre main. Cet exercice, peu commode, permet de faire émerger en vous la totalité des émotions, surtout les plus ambivalentes (par exemple, un ressentiment mêlé de nostalgie ou un attachement recelant un désir de vengeance). La troisième étape consiste, après plusieurs relectures à voix haute, à en prononcer tous les mots sans colère ou tristesse, en essayant d’être le plus neutre possible, comme si vous lisiez le texte d’un autre auteur que vous.

Évacuez la culpabilité : être victime d’une injustice ou d’un mauvais coup du sort n’empêche pas de se sentir coupable. Les classiques « j’aurais dû » et autres « j’aurais pu » traduisent avec éloquence notre sentiment de culpabilité. Quel que soit l’objet de cette culpabilité, écrivez-vous un message aussi court que positif. Par exemple, en cas de licenciement : « J’ai été consciencieux et compétent, j’ai toujours fait mon travail de mon mieux. » Lorsque vous vous sentirez envahi par des émotions négatives (honte, colère, tristesse, ressentiment), reprenez votre message, relisez-le à voix haute puis recopiez-le trois fois de l’autre main.

Déchargez les émotions hostiles : dans cette lettre, vous exprimerez sans tabou, de manière directe et même dans un langage cru, tout ce que vous ressentez envers la situation et/ou la personne qui peut en être la cause. Plus les mots sont « négatifs », plus la purge émotionnelle sera importante. Une fois votre lettre rédigée, vous pouvez la brûler et la regarder se consumer en prêtant attention à la disparition progressive de l’encre et du papier. Ou la poster sur un mode symbolique (l’envoyer sur la planète Mars, aux enfers, ou au bureau du traitement des grandes injustices…). Ou encore la déchirer en mille morceaux. La laisser se décomposer dans l’eau…

 

la lettre à votre critique

L’objectif : faire taire cette voix intérieure négative, émanant des croyances et des interdits intégrés depuis l’enfance, qui vous prédit des échecs, met en doute vos qualités et compétences, et minimise vos victoires et vos succès.

Le mode d’emploi : pour cette lettre, vous pouvez choisir du papier blanc et un stylo à encre pour rendre l’acte plus solennel. Écrire à votre voix critique vous aide à la reconnaître officiellement, à prendre mieux conscience de ses effets néfastes. Dans votre courrier, qui commencerait par « Ma chère voix critique », vous pourriez énumérer toutes les manières qu’elle a de peser négativement sur votre vie – n’hésitez surtout pas à illustrer vos propos avec des exemples. Puis décrire par le menu ce qui se passerait si jamais elle décidait de ne plus se faire entendre, avant de lui demander de se manifester uniquement dans votre intérêt et non pour vous affaiblir.

La lettre de gratitude

L’objectif : bénéficier de l’effet positif de la gratitude sur votre moral et dans vos relations. La gratitude est l’un des principaux ingrédients du bien-être émotionnel. Elle dissipe les sentiments diffus d’aigreur ou de ressentiment, permet de se sentir bien traité par les autres et par la vie, donc, au final, d’être mieux dans sa peau et plus confiant.

Le mode d’emploi : choisissez de jolies feuilles de papier, installez-vous confortablement puis songez à trois personnes que vous aimeriez remercier pour ce qu’elles vous ont apporté de positif. Écrivez à chacune d’elles ce qu’elle a représenté pour vous, la manière dont elle a enrichi votre vie (ce qu’elle vous a permis de réaliser ou d’éviter). Remerciez-la pour ses bienfaits. Écrivez avec votre coeur sans vous censurer, sans avoir peur d’être ridicule. Une fois vos lettres achevées, glissez chacune dans une enveloppe et postez-les. Soit de manière symbolique (en inventant une adresse fantaisiste ou à l’autre bout de la terre) ou bien normalement.

Il existe encore de nombreuses possibilités et vous pouvez choisir d'inventer votre propre lettre.

La seule règle: ne pas l'envoyer à la personne concernée car si vous êtes encore attaché à un souvenir du passé, il est fort probable que l'autre soit passé à autre chose; il ne s'est peut-être même pas rendu compte qu'il vous avait blessé. Dans tous les cas, la lettre n'a pas pour objet de vous permettre de régler vos comptes mais de vous libérer vous.

 

Si vous aussi vous souhaitez vous former en développement personnel et passer au niveau supérieur de votre vie, vous aimerez peut-être mes ateliers développement personnel https://www.effetsens.com/severine-fah-hypnose-coaching

 

Article librement inspiré de l'article du magazine Psychologie

Cela vous intéressera peut-être également ?
Agrandir sa zone de puissance
Agrandir sa zone de puissance
20.10.2020
Agrandir sa zone de puissance pour réduire son sentiment d'impuissance
Comprendre le message caché derrière une chute
Comprendre le message caché derrière une chute
19.10.2020
Comment mieux se relever et rebondir après un échec
Séverine Fäh : des mots qui font du bien
Séverine Fäh : des mots qui font du bien
10.10.2020
Séverine Fäh est coach mental. Elle pratique l'hypnose Sajece. Par choix